CAN-2015 : la RD Congo renverse le Congo et passe en demi-finale

Au terme d'une seconde période débridée, la RD Congo, après avoir été menée 2-0, s'impose finalement 4-2 face au Congo-Brazzaville ! Les Léopards valident logiquement leur billet pour les demi-finales de la CAN-2015.

Ce fut un match au scénario improbable, qui a vu, samedi 31 janvier, la victoire de la République démocratique du Congo sur son voisin du Congo-Brazzaville (4-2), en quarts de finale de la CAN-2015, à Bata.

Après une première période insipide, où les 22 acteurs du match ont paru complètement tétanisés par l’enjeu et abattus par la chaleur, la rencontre a pris ensuite une tournure totalement inattendue. Au retour des vestiaires, les Léopards de RDC ont poussé davantage, eux qui avaient déjà dominé, sans convaincre, la première période. Trop maladroits en attaque, jouant uniquement de longs ballons vers Mbokani en pointe, les hommes d’Ibenge, annoncés comme favoris, ne se sont pas montrés franchement dangereux. Bolasie et Kasusula ont même chacun touché la transversale.

Trois buts en 10 minutes !

Mais les Diables rouges étaient encore moins dangereux…jusqu’à la 55e minute ! Sur un coup franc tiré par Ndinga, Doré oublié devant le but, a propulsé le ballon au fond du but de Kidiaba (1-0). Moins de 10 min plus tard, Bifouma a profité d’une erreur défensive de Kimwaki et d’une mauvaise sortie de Kidiaba pour doubler la mise ! Les Diables rouges réalisaient alors le hold-up parfait, avec deux buts inscrits sur leurs deux seules occasions du match. Bifouma devenant même le meilleur buteur de la compétition, avec trois réalisations. Robert Kidiaba : « La Mauritanie nous a beaucoup surpris »

La RDC a pourtant trouvé les ressources pour revenir, en utilisant davantage Bolasie et Bokila sur les côtés, et avec un excellent Mbokani en pointe. C’est d’ailleurs lui qui a sonné la révolte en inscrivant le premier but des Léopards, bien servi par Bolasie (65e, 2-1). Puis Bokila a égalisé 10 min plus tard. Désormais lancés, plus rien ne semblait arrêter les hommes d’Ibenge, enfin libérés, tandis que les Diables rouges s’épuisaient, à l’image de Doré perclus de crampes et obligé de céder sa place.

 En côtoyant Anelka à Shanghai, le Lillois Florent Ibenge a changé de standing. Il espère voir sa carrière de coach enfin décoller.

Une première depuis 1998

C’est le moment qu’a choisi Kimwaki pour donner l’avantage aux siens en prolongeant de la tête un coup franc de Kebano (81e, 2-3). Un but de la victoire inscrit par deux remplaçants, comme pour saluer le bon coaching d’Ibenge. Dans les arrêts de jeu, Mbokani a donné le coup de grâce, en battant Mafoumbi en deux temps (91e, 2-4). Claude Le Roy, Sacked Oman coach

Les Léopards affronteront mercredi en demi-finale le vainqueur du choc Côte d'Ivoire-Algérie, programmé dimanche à 20 h 30. Ils n'étaient plus apparus dans le dernier carré continental depuis 1998. Ils restaient aussi sur neuf matches sans victoire en CAN.

Le Congo de Claude Le Roy, qui participait là à sa 8e CAN - un record -, a tout de même réussi son tournoi puisqu'il a connu en 2015 sa première victoire dans une CAN depuis 41 ans.

Avec AFP