Beni : la Monusco enquête sur les allégations d’abus sexuels commis par les casques bleus

La Monusco enquête sur une allégation de onze cas d’abus sexuels qui auraient été commis par des casques bleus tanzaniens à Beni au Nord-Kivu. Pour le porte-parole de la Mission onusienne en RDC, Félix Prosper Basse, son organisation mettra tout en œuvre pour que ces enquêtes soient menées en toute transparence et ce, conformément à la politique de la tolérance zéro décrétée par le Secrétaire général de l’Onu.

«Nous avons été officiellement saisis sur ces allégations et nous avons envoyé sur le terrain une équipe pluridisciplinaire pour mener une enquête sur ces allégations des violences sexuelles. Nous avons à faire à onze cas. Ce sont onze filles qui porteraient les grossesses des casques bleus tanzaniens», a affirmé Félix-Prosper Basse.

Il a promis que la Monusco va tout mettre en œuvre pour que ces enquêtes soient diligentées.

« Le secrétaire général des Nations unies a mis en place une politique de tolérance zéro, impunité zéro », a rappelé Félix-Prosper Basse.

En septembre 2015, Ban Ki-Moon avait annoncé « la tolérance zéro » pour les Casques bleus auteurs des abus sexuels, dans les pays où ils sont en mission.

Il avait recommandé que les enquêtes sur les abus sexuels soient « rapides et approfondies et que les auteurs soient punis ». « La tolérance zéro doit être la norme », avait-il dit.